Neutralisation de cuve par inertie, quel matériau choisir ?


maison cuve à fioul

Une cuve non utilisée ou endommagée ne doit pas rester sur une propriété à moins que le propriétaire réalise un entretien tous les 5 ans. Pourtant, une cuve à fioul Cannes que l’on utilise plus depuis des années est considérée comme abandonnée et il faut considérer les risques d’inflammabilité même si celle-ci est vide. Pour rendre inutilisable ou se séparer d’une cuve à fioul, le spécialiste cuve fioul procède à la neutralisation ou au découpage.

Neutralisation par matériaux inertes

La neutralisation d’une cuve est une opération obligatoire pour les cuves non utilisées temporairement ou définitivement. A l’intérieur de la cuve à fioul, on retrouve de la boue hydrocarbure et des résidus qui se forment au fil des années. Produit combustible inflammable et explosive, les boues hydrocarbures doivent être traité rapidement. Pour cela, il est important de procéder à la neutralisation ou au découpage en morceaux et à l’enlèvement de la cuve. Une fois le nettoyage et le dégazage de la cuve à fioul effectués, le professionnel utilise la neutralisation par inertie. Plusieurs choix s’offrent à vous pour la neutralisation de la cuve à fioul : béton, la terre, la perlite, la mousse polyuréthane ou le sable.

Les différents matériaux inertes au choix :

L’absence d’utilisation d’une  cuve à fioul de façon permanente ou provisoire, est encadrée par ’article 28 de l’arrêté du 1 juillet 2004 « fixant les règles techniques et de sécurité applicable au stockage de produits pétroliers dans les lieux non visés par la législation des installations classées ni la réglementation des établissements recevant du public », rend obligatoire en cas d’abandon de la cuve son nettoyage et dégazage puis sa neutralisation ou son retrait.

  • Le béton
  • Le sable
  • La mousse polyuréthane
  • La terre
  • Le perlite

Faire enlever des cuves fioul enterrées

Se débarrasser d’une cuve fioul souterraine est possible grâce à plusieurs méthodes. Traditionnellement, on y parvient en nettoyant le réservoir à l’état gazeux, puis en le remplissant de béton ou de sable. Cette solution permanente rend cependant presque impossible le démontage du réservoir. Le remplissage à l’eau est souvent utilisé comme une méthode temporaire, mais cela peut causer des problèmes de corrosion accélérée. Les hydrocarbures restants, au fond de la citerne, peuvent également former des boues dangereuses pour l’environnement. Le résultat nécessitera un traitement coûteux pour le rendre sûr. Une meilleure solution consiste à la neutralisation aux perlites, car cette matière inerte est légère. Le remplissage du réservoir avec de la mousse facilite l’organisation de l’enlèvement des cuves enfouie à l’avenir.