Hypersensible, comment j’ai trouvé ma place ?


heureux

Les personnes ayant des sens hypersensibles comme moi rencontrent souvent assez de difficultés dans leurs relations avec les autres et avec leur environnement immédiat. Elles ressentent avec une très forte intensité le moindre bruit, la moindre émotion et la moindre odeur. Par conséquent, les regards extérieurs ainsi que les jugements des autres affectent beaucoup les personnes hypersensibles et les font énormément souffrir. Ils n’arrivent plus alors ni à avoir confiance en eux-même ni à décider sans l’influence de leur entourage. Toutefois, l’hypersensibilité peut être transformée en force. Il m’a suffi de suivre un coaching à l’hypersensibilité pour apprendre à me faire une place dans la société.

J’ai adapté mon emploi du temps et en fonction des activités de mon entourage

L’accompagnement à l’hypersensibilité des membres de ma famille m’a été d’une grande utilité dans mon processus d’intégration à la société. En effet, il n’est pas du tout aisé pour les personnes hypersensibles comme moi, quel que soit leur âge, d’arriver à trouver une place dans le quotidien des personnes qui les entourent. Pour arriver à avoir de saines relations avec les autres, il m’a d’abord fallu faire le point avec ma famille sur les éléments déclencheurs de mes fortes réactions émotionnelles. Il peut s’agir du désordre du bruit, de certaines odeurs, des certains mots ou phrases, etc. Pour ne pas être en permanence exposé à tout ceci et réduire les risques de fortes émotions, je me suis donc habitué à repérer les plus grands moments et les plus grandes sources de stimulation dans mon entourage. Ce constat m’a permis d’adapter mon emploi du temps de manière efficace. Je me trouve alors assez facilement des moments de décompression pour évacuer une partie du stress accumulé. J’ai en fait appris grâce à un coaching hypersensible à accepter le fait que les autres ne ressentent pas avec la même intensité que moi.

J’ai appris à connaitre mes compétences et mes limites émotionnelles

Pour l’hypersensible que je suis, s’en sortir dans le monde professionnel n’a pas été chose évidente. D’autres par contre ont cette chance d’évoluer dans une profession où leur hypersensibilité constitue un atout pour la créativité et la communication. Dans mon travail, il arrive parfois que les collègues et la hiérarchie sous-estiment ou ne considèrent pas mes compétences. Pour surmonter cela et rendre plus fluides mes relations avec les autres j’ai donc appris grâce à un coaching hypersensibilité à dire non au moment opportun. De plus, cet accompagnement à l’hypersensibilité m’a appris à reconnaitre mes capacités de travail. Cela a eu pour effet de réduire considérablement le risque de burn-out et de dépression auquel je faisais face, car je ne me surcharge plus de travail. Or, la surcharge est l’une des plus grandes sources de stress et d’incompréhension dans les relations interpersonnelles.

J’ai appris à maitriser et réguler mes diverses émotions

Durant presque toute mon existence, je n’ai fait que tenter à chaque instant d’être en conformité avec les normes de la société. Mais c’était peine perdue, car il y avait toujours ce décalage par rapport aux autres. Vous ne le savez peut-être pas, mais c’est un fait qui peut générer une très grande souffrance pour un hypersensible comme moi. Je suis finalement arrivé à trouver ma place en me débarrassant des masques avec lesquels je me voilais la face. Grâce à une démarche de coaching  à l’ypersensibilité, je me suis senti plus libre. J’ai pu mieux comprendre, maitriser et réguler mes émotions. Ce qui m’a grandement ouvert les portes d’une intégration sociale sans anicroche.